À paraître

banniere_a_paraitre_1

 

 

 

 

 

 

 

Le cinéma français. Émois et moi

Tome 1 : Approches

Paul Vecchiali

 

9782372631297_Le_cinema_francais_emois_et_moi._Tome_1_Approches_couv_pComment un Corse de naissance a-t-il pu devenir un îlien de fait parmi ses contemporains après avoir été ébloui par le visage de Danielle Darrieux ? Comment cet enfant né d’une mère institutrice aussi croyante que communiste et d’un père militaire, sévère en apparence, mais plein d’affection, est-il arrivé à bousculer les conventions, à surmonter les obstacles avec entêtement et une bonne dose de naïveté ?
C’est ce que raconte ce premier tome au cours duquel on pourra découvrir son cheminement vers l’âge adulte et la mise en place d’une pensée libertaire qui l’habitera tout au long de sa carrière. Ni les ambitions familiales qui lui imposèrent de longues études – ni sa sexualité exigeante, ses amours multiples ou la perspective (avortée) d’être père... – ni surtout, les embûches d’un métier dont il ignorait tout l’ont empêché de tracer sa destinée, en s’appuyant sur les contacts et les occasions qu’elles offraient. La fréquentation de la Cinémathèque et sa rencontre avec Jean-Louis Chéray au Studio Parnasse vont renforcer son désir obsessionnel de devenir cinéaste.

 

 

 

 

 

Le cinéma français. Émois et moi

Tome 2 : Accomplissements

Paul Vecchiali

 

9782372631303_Le_cinema_francais_emois_et_moi_Tome_2___Accomplissements_couv_pDans ce second tome, Paul Vecchiali se livre, minutieux, admirable, incisif page après page. Il conte une vie au petit bonheur la chance, malheur compris. Or un cinéaste d’une telle trempe sait que pour que le hasard lui soit favorable, il ne faut justement rien laisser au hasard. C’est peut-être pour cela qu’il a toujours tout préparé, conscient de ses contraintes comme de sa liberté, pour que naisse un film.
L’art de vivre que Vecchiali nous conte ici et dans ses films est tissé de ça, de l’univers qu’on se fabrique, et de la vie. Monde de cinéma, d’amitiés, d’associés, de camarades, d’invention de soi. Vie de travail acharné PUisque le travail est la joie. Un milieu peuplé de femmes et d’amants, véritable autofiction. Le cinéma qui en recueille la fantaisie ou la noirceur est un art réaliste. Vecchiali est un conteur paradoxal, Des autres avant lui-même.
C’est la leçon de son livre comme de ses films : nous sommes des histoires imbriquées dans d’autres histoires elles-mêmes contées par de bons ou mauvais génies dont les rêves s’effilochent, une alchimie subtile que nous dévoile la lecture de cet ouvrage...