Nouveau

Demain il sera trop tard

Référence: 301
14,90
Le prix inclut la TVA. Livraison à 2,50 €.


L'auteur de cet ouvrage pose et répond à la question suivante : comment sortir de la crise systémique du capitalisme ? Argumenté d'analyses récentes sur l'état du monde et de propositions concrètes, cet essai rend hommage à celles et ceux qui tentent d’alerter, d’informer, de résister avant qu’il ne soit trop tard. 

La réalité est désormais là : on a cru en la croissance heureuse, elle ne l’est pas ; on a cru en la terre inépuisable, elle ne l’est pas ; on a cru que tout problème avait sa solution par une apologie de la technique et de la science, mais celles-ci ne peuvent résoudre l’ensemble des problèmes liés à l’essence même de l’humain. À trop vouloir accumuler, le capitalisme industriel puis financier ne connaît que le court terme et a oublié que le vivant n’était qu’une étape dans l’histoire de la planète. Il a tout saccagé : faune et flore, océans et terres, noyant la terre sous des tonnes d’immondices. Nous sommes donc bien devant une crise systémique.

 

Jean Gatel, professeur d’économie de formation, est entré en politique en 1978 en tant que candidat socialiste aux législatives à Orange. Il est élu député en 1981 et sera secrétaire de la commission de la défense à l’Assemblée nationale. Il est nommé secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense en 1983, puis secrétaire d’État chargé de l’économie sociale auprès du Premier ministre de 1984 à 1986. Tout au long de sa carrière politique, Jean Gatel a agi pour promouvoir le secteur de l’économie sociale et solidaire.

Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi commandé

Eviter le pire
13,00 *
*
Le prix inclut la TVA. Livraison à 2,50 €.

Parcourir également ces catégories : Nos ouvrages, Libre&Solidaire, Thématiques, Environnement et écologie, À paraître