À paraître

À paraître

 

À lire en 2019

   

     

 

 

Sobriété et décroissance

Redonner un sens à la vie

 

Boris Pijuan

- 10 avril 2019 -

 

9782372630627_SOBRIETE_ET_DECROISSANCE_couv_p_2

Le climat se dérègle, les ressources se rarifient, la biodiversité disparaît, les inégalités s’accroissent.
Quelles en sont les causes, quelles en seront les conséquences ? C’est à ces questions que cet ouvrage entend apporter des éléments de réponse. 
La compréhension des multiples enjeux que nous devons affronter, la raréfaction des réserves géologiques (énergies fossiles et métaux), l’évolution climatique ou encore les impasses où nous conduit la technologie sont primordiales pour fonder un monde nouveau.
Loin des fuites en avant techno-scientistes déconnectées des capacités réelles de notre planète, approuvées par nos élites politiques et économiques, ce plaidoyer en faveur du vivant explore les alternatives que nous offre la décroissance.
En questionnant le fonctionnement de notre modèle démocratique, qui n’a de représentatif que son nom, l’auteur propose de réfléchir à une nouvelle organisation sociale pour faire face aux défis qui nous menacent. Mais l’efficacité de ces mesures nécessite l’engagement de chacun ; dès lors, c’est à travers le choix de la sobriété que nous pourrons transformer notre civilisation, afin d’éviter qu’elle ne s’effondre. 
Loin des prophètes de l’apocalypse et du malheur, l’auteur réaffirme l’idée que, le champ des possibles étant toujours ouvert, la seule question qui vaille désormais est bien de savoir ce que nous en ferons.

 

 
 

 

Libre et condamné
La détention en mileu ouvert en question ?

 

Tony Ferri

- 16 avril 2019 -

CouvLibretcondamne

 
Avec ses 70 000 personnes détenues, la France souffre d’une inflation carcérale endémique et chronique. Mais savons-nous que 180 000 individus exécutent une peine en milieu dit « ouvert », et sont condamnés et suivis à l’extérieur des prisons  françaises ? Cet ouvrage permet de comprendre les mécanismes judiciaires et administratifs qui sont concrètement à l’œuvre dans le suivi des personnes condamnées hors les murs et nous indique comment améliorer les conditions des prises en charge à l’extérieur même des établissements pénitentiaires. Les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation, qui ont en charge ses missions, ne sont pas de simples gestionnaires de flux et de risque. L’insertion et la probation sont les deux pôles fondateurs et indispensables de la justice en milieu ouvert ; ils ne peuvent se concevoir ni s’appliquer l’un sans l’autre. Le développement des procédures d’accompagnement, l’instauration de techniques ou de méthodologies complémentaires de prises en charge, l’apport de nouveaux moyens humains ou financiers adaptés, au profit du milieu ouvert, iront dans le sens du projet d’abolition des prisons, grâce à la prévention de la récidive et à la réinsertion.
 
 
 

 

Les élections contre la démocratie ?
Au-delà du vote utile 

 

Florent Bussy

- 16 avril 2019 -

 

ContreDemocratie

Les élections présidentielles de 2017 ont connu une fois de plus la victoire du « vote utile ». Depuis au moins 2002, ce vote domine largement les élections nationales. En réalité, le vote utile contribue à la domination sans partage du libéralisme, qui ne satisfait pas l’électorat et crée amertume et désillusion. Il convient donc de conduire la critique générale de la manière souterraine par laquelle s’est imposé un vote qui n’est pas conforme à ce qu’on peut espérer de la démocratie. C’est sur cette dernière qu’il faudra faire porter ensuite notre réflexion pour mettre en évidence les conditions possibles d’un renouveau démocratique, qui soit capable de répondre au désarroi et au désinvestissement politique des populations. Il en va en effet de l’avenir de notre société, qui est secouée par des crises multiples (économique, migratoire, écologique, etc.), dont celle de la politique n’est pas la moindre, à une époque où le fascisme renaît en Europe, en réponse à la violence sociale des réformes libérales, véritables destructions des protections collectives. Tout n’est pas perdu, parce qu’il existe en France comme ailleurs une aspiration démocratique forte, c’est-à-dire la volonté d’être acteur de son histoire et d’échapper au destin tracé d’avance que nous promettent les libéraux ¬ la concurrence effrénée, les inégalités galopantes, la misère de masse ? au nom d’une conception dévoyée de la modernité et de la liberté. 
 
 
 
 
 

 

Panne d'ascenseur dans le social

Le progrès contre le citoyen

 

Olivier Rouzet

- 08 mai 2019 -

 

9782372630689_Panne_d_8217_ascenseur_dans_le_social_couv_p_1L’écart entre les classes sociales se creuse de plus en plus. Il créé des frustrations et suscite un rejet de plus en plus important de notre système politique. Véritable parabole, ce texte dénonce les déviances de notre société qui laisse en chemin les personnes les plus fragiles sous prétexte de modernité.
En 2002, un enfant de 4 ans est mort dans une cage d’ascenseur, dans un quartier ouvrier de Strasbourg. Cet accident très médiatisé, à l’origine de la loi de Robien, nous donne matière à réfléchir. Le progrès technologique est-il vraiment accessible à  tous ? L’ascenseur, solution de notre société moderne, est-il supérieur à l’escalier, solution « économique » ? À travers cette comparaison, c’est un concept  de progrès qui est remis en cause. Basé sur un fait réel cet ouvrage nous montre l’écart que creuse notre système social entre les différentes classes dans notre société, les privilégiés d’un part et les laissés pour compte d’autre part.
 
 
 

 

 

 


 

Le transhumanisme : une manipulation des puissants

 

Christian Araud

- 08 mai 2019 -

 

CouvTranshumanisme
Certains individus très haut placés dans l’échelle sociale se désignent volontiers comme transhumanistes. On les trouve souvent à la tête de grandes sociétés à la pointe de la technologie. Cette super élite, immensément riche, promeut le mythe de l’explosion technologique, avec une reprise fantastique de la croissance économique. Elle ne s’inquiète guère de tous les avertissements catastrophistes, car toutes les menaces seront annihilées par la technoscience !  Pour faire partager cette vue radieuse à ceux qui en sont naturellement les premières victimes, les puissants ont trouvé quelques philosophes savants qui ont construit le mythe du transhumanisme : édifice séduisant et fascinant, mais véritable imposture.
 
 
 
 

 

 

 


 

Qui dirige le monde

La finance, l'idéologie, la psychologie?

 

Thierry Brugvin

- 08 mai 2019 -

 

9782372630702_Qui_dirige_le_monde___couv_p_1Notre question centrale est donc celle-ci : « Qui dirige le monde ? » Il y a d’abord les structures économiques, dans lesquelles la finance domine la production, puis les structures psychologiques ; vient ensuite l’idéologie et enfin la structure répressive. Ces structures sont organisées en classes : la classe dirigeante, les classes d’encadrement, puis les classes moyennes et populaires. Parallèlement à ces facteurs structurants de la société, il y a aussi des facteurs déclencheurs de changements, tels que l’innovation technique, les changements de ressources, les transformations climatiques, le déclenchement des guerres… Un ouvrage qui analyse le fonctionnement de nos sociétés en se basant sur une critique sans concession des pouvoirs en place.
 
 
 
 
 

 

Pour une écologie du vivant

Regards croisés sur l'effondrement en cours

Serge Latouche et Pierre Jouventin

- 17 mai 2019 -

 

RegardsCroises_1De plus en plus de nos contemporains s’inquiètent de l’avenir de la planète et en particulier de celui de l’homme. Il y a seulement dix ans, les climatosceptiques français et leur ténor Claude Allégre claironnaient que les climatologues du GIEC étaient pessimistes et alarmistes : il n’y avait pas de réchauffement global et cela n’avait en tout cas rien à voir avec l’augmentation de la concentration des gaz à effet de serre due aux activités humaines. Avec le recul, les spécialistes se rendent compte aujourd’hui qu’au contraire, leurs prévisions étaient optimistes : les glaciers, la calotte arctique en été, le Groenland - et même l’Antarctique qui n’était pas concerné il y a cinq ans mais dont les glaces représentent 60 mètres d’élévation du niveau des océans - fondent bien plus vite que prévu… Pourtant les journaux télévisés continuent à se féliciter de la douceur de l’hiver. La moitié des américains et leur Président nient la science et s’efforcent de surexploiter les ressources naturelles pour créer de l’emploi... En Europe, la prise de conscience de la crise écologique est autrement plus avancée mais les politiques ne font pas grand-chose, estiment les lycéens qui manifestent depuis cette année devant les Ministères de l’Ecologie de plusieurs pays et craignent pour leur survie.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Pour une agriculture du vivant

 

Collectif coordination: Luis Barraud et Camille Atlani-Bicharzon

- 05 juin 2019 -

 

9782372630719_Pour_une_agriculture_du_vivant_couv_d

Retrouvons l’odeur des champs. Celle de l’humus, du végétal, des champignons. Cette odeur si particulière qu’un sol forestier dégage lors d’une pluie. Retrouvons ces odeurs dans une agriculture qui fait désormais avec la nature et le génie végétal. Sur petites ou grandes surfaces, en bio ou conventionnel, les problèmes sont les mêmes : érosion, pollution, pertes de rendements, intrants… Les solutions sont identiques et peuvent se résumer par la formule suivante, base agronomique universelle mais pourtant oubliée : Remettre au cœur des systèmes agricoles le cycle de la fertilité naturelle des sols et des écosystèmes.Vous découvrirez dans cet ouvrage collectif, les récits de scientifiques, agriculteurs, praticiens… Tous pionniers de l’agroécologie, des sols vivants, de l’arrêt du travail du sol, de l’agroforesterie, de la connaissance du rôle des arbres, des vers de terre ou encore des réseaux de champignons, pour réaliser cette agriculture qui fait avec le vivant. Une agriculture résiliente et qui rend l’autonomie aux producteurs !

 
 
 

 


 

Mers et océans : sauver notre devenir

 

Collectif coordination: Frédérick Herpers et Antoine Gitton

- 05 juin 2019 -

 

9782372630726_Mers_et_oceans___sauver_notre_devenir_couv_d

L’océan ne va pas très bien : bien tenues par les lobbies, peu aiguillonnés par les États, hors du contrôle des citoyens, ces organisations ont failli à leur tâche ou n’y ont pas suffi : la surpêche se poursuit inexorablement, la biodiversité marine s’appauvrit presque partout, l’exploitation industrielle de la mer se développe à mesure que la technique progresse, 99 % de l’océan est désormais accessible à l’exploitation, ce n’est qu’une question de prix… Il est peu probable que cette situation s’améliore sans une réaction vigoureuse, qui ne peut venir que des citoyens du monde. Encore faudrait-il que ces citoyens s’approprient cet océan qui est leur bien et leur espace commun. Cet ouvrage vise à donner au citoyen les clés pour réfléchir non pas (seulement) à l’océan, avenir de l’humanité, mais au rôle personnel de chacun dans la préparation de cet avenir.